WSX*** Finals Shanghaï 2013 / 5 et 6 octobre 

 

Moins d’un mois après le Skatecross de Moscou, une délégation de l’Equipe de France de Freeride s’est rendue en Chine pour la finale internationale. La ville de Shanghaï a accueilli cet évènement dans le SMP Skatepark.

 

Quatre athlètes, entourés de leur sélectionneur Marc Frémond, y ont fièrement représenté les couleurs françaises :

  • Anthony Avella
  • Flavien Du Peloux
  • Mathilde Monneron
  • Jessica Billard

 

Tous s’étaient offerts leurs tickets grâce à leurs bons résultats tout au long de la saison.

 

Tous les patineurs étaient réunis sur le sol chinois dès le jeudi soir afin de se préparer et de s’habituer à l’important décalage horaire de 6 heures.

 

Après une rapide visite de la ville vendredi matin, place à la reconnaissance du parcours l’après-midi.

 

A la fois rapide et technique, le tracé promet de réserver bien des surprises aux 69 riders venus des quatre coins de la planète.

En tout 15 nationalités étaient représentées ; Chine, Corée, Taïwan, Indonésie, Thaïlande, Canada, Australie, Belgique, Allemagne, Espagne, Russie, Ukraine, Portugal, Suisse et France.

 

Qualifications

Ce sont les femmes, peu nombreuses (10), qui ouvrent la voie des qualifications. L’ordre de passage est fonction du classement mondial. Jessica Billard et  Mathilde Monneron, respectivement 2ème et 1ère avant la compétition passeront donc les dernières.

 

Pour son premier run, Jessica signe un temps de 28’’429 malgré une chute puis améliore ce temps lors de son deuxième passage en 26’’924. Elle se place 3ème derrière la russe Irina Davydova (26’’499) et Mathilde. Cette dernière, forte de son statut de leadeuse, réalise les deux meilleurs temps chez les femmes avec 25’’411 puis 25’’194 ce qui lui aurait permis de se qualifier, comme Jessica, chez les hommes.

 

Chez les hommes, plus nombreux (59), seuls les 32 meilleurs seront qualifiés. Il faut donc tout donner pour s’assurer une place confortable pour les phases finales. Comme leurs coéquipières, Flavien Du Peloux et Anthony Avella, 3ème et 1er au classement mondial, passeront les derniers.

 

La barre des 25’’ tombe très vite, il faut donc passer sous les 24’’ pour être sûr de passer. Flavien l’a bien compris et affiche 23’’995 dès son premier run puis fait monter la pression en étant le premier sous les 23’’ avec un énorme 22’’939. Seul le russe Ylia Sukhenko, vainqueur à Moscou, passe devant lui en 22’’854 mais se voit à son tour relégué deuxième par Anthony Avella. Ce dernier, après un temps de 23’’240 au premier run, n’en reste pas là et met tout le monde d’accord avec un chronomètre de 22’’656. Les phases finales promettent d’être très serrées.

 

Phases finales

Après une courte pause, les hommes, plus nombreux, s’élancent pour les 1/8 de finale. Anthony sort très aisément premier de son groupe. Flavien, après un départ moyen, réussit tout de même à s’extraire pour passer la ligne en tête.

 

Ils enchaînent directement sur les ¼. Anthony part dans le groupe 1. Il continue sur sa lancée et, au terme d’une nouvelle course parfaite, se qualifie devant le thaïlandais Jeerassak Tassorn.

 

Flavien s’élance dans le groupe 3, il prend un excellent départ et passe rapidement en tête de la course mais chute sans gravité à la moitié du parcours et ne parvient pas à refaire son retard. Il finit 4ème et voit la compétition s’arrêter là.

 

Deux autres concurrents sérieux, Kévin Quintin (#2) et Ilya Sukhenko (#4) se sont eux aussi fait éliminer de leurs groupes.

 

Place aux dames qui s’élancent directement en ½ finale.

 

Mathilde part dans le premier groupe et se qualifie sans grande difficulté au terme d’une course parfaite suivie de la chinoise Wang Shi Le.

 

Jessica, dans le groupe 2, prend un excellent départ mais sa principale rivale, la russe Irina Davydova chute dans le premier virage et l’entraine avec elle. Jessica se relève avant elle et remonte très vite ses autres concurrentes, suivie de près par Irina, avant de passer la ligne d’arrivée en première position.

 

Les hommes reprennent la course pour leurs ½. Anthony s’élance une nouvelle fois dans la première poule et réitère une course sans faute du début à la fin ce qui lui permet de franchir la ligne en première position malgré la pression de l’Australien CJ Wellsmore.

 

Dans le deuxième groupe, Pierre Lelièvre prend l’ascendant sur Jim De Paoli, ils rejoignent eux aussi la finale.

 

Petites finales 

Chez les femmes, à domicile, la chinoise Lu Liu prend le meilleur temps sur la russe Alexandra Mikhina. Suivent ensuite l’indonésienne Fitrina Mitya et la russe Maria Sedova.

 

Du côté des hommes, c’est le thaïlandais Jeerasak Tassorn qui sort premier de cette finale de consolation devant le coréen WanSu Sim, le chinois Chi Zhang et l’allemand Falko Quinger au terme d’une course très disputée.

 

 

Finales 

C’est maintenant le temps des grandes finales.

 

Ces dernières commencent avec les dames qui représentent la France, la Russie et la Chine. Le départ est donné. Après la première table, Mathilde Monneron réussit à s’extirper du groupe pour prendre la tête suivie de près par Irina Davydova, Jessica Billard puis Wong Shi Le. Comme en demie-finale, la russe chute dans le premier virage mais cette fois Jessica l’esquive et prend une avance confortable qu’elle conservera jusqu’à la fin, ne réussissant tout de même pas à rattraper Mathilde.

 

Irina prend la 3ème place et la chinoise Wang Sui Le la quatrième.

 

 

C’est au tour des hommes de s’affronter dans cette dernière course de la journée. Deux français, un australien et un suisse sont en haut du quarter, prêts à en découdre. Malgré une grosse pression, Anthony Avella prend une nouvelle fois le meilleur départ et sort en tête du premier virage. Dans ce dernier, l’autre français, Pierre Lelièvre, chute mais CJ Wellsmore et Jim de Paoli le suisse restent debout. Anthony ne commet aucune erreur et finit la course en tête devant l’australien CJ Wellsmore, Jim de Paoli et enfin Pierre Lelièvre.

 

C’est la première victoire de la saison pour Anthony, abonné jusque là aux deuxièmes places. C’est une consécration pour lui qui a réalisé la compétition parfaite, meilleur temps des qualifications et premier de toutes ses courses.

 

 

Au terme de ce skatecross pleins de rebondissements, une jam session est organisée dans le petit bowl du SMP Skatepark, CJ Wellsmore sera consacré meilleur freestyler devant le belge Anthony Pottier et le français Pierre Lelièvre.

 

S’en suit la cérémonie de remise des récompenses qui voit trois tricolores sur le podium. Anthony obtient son premier trophée alors que Mathilde en est à son sixième ce qui la place en tête des victoires toutes catégories confondues cette saison. Jessica prend une superbe deuxième place. Le nouveau classement mondial se voit quelque peu modifié chez les hommes, Anthony reste leader et devient champion du monde mais c’est le russe Ilya Sukhenko qui prend la deuxième place devant le français Kévin Quintin. Flavien Du Peloux se classe 4ème du classement mondial.

 

Mathilde est elle aussi consacrée meilleure rideuse devant Jessica et la russe Marina Sedova.

 

Tous repartent avec de superbes trophées à la maison.

 

La saison 2012-2013 se conclue donc sur un bilan très positif pour la France qui se place en tête des nations dans le circuit du skatecross mondial. La présence de nombreuses nations lors de cette finale laisse à présager que le niveau va augmenter dans les années à venir et prouve qu’il y a un réel engouement des riders venant de tous les univers du roller pour cette discipline.


Tous les résultats sur le site des World Skate Cross Series

 

Partenaire officiel
Partenaire officiel