Déplacement Equipe de France Freeride à l’Open de Hauteur Pure des Championnats du Monde de Slalom de Paris.

 

Une équipe de 4 patineurs a été rassemblée autour de Marc Frémond pour cette épreuve Open qui s’est déroulée à Paris le 23 octobre, les 4 sélectionnés étaient :
- Flavien Du Peloux
- Thomas Rataud
- Mallaury Dubernet
- Maëliss Conan


C’est au gymnase de la Plaine à Paris que s’est tenue cette épreuve qui a rassemblé au total 29 sauteurs, 8 femmes et 21 hommes de 11 nationalités différentes.
Malgré l’ambiance détendue entre les riders, chacun s’est focalisé sur son objectif avant le début de la compétition.

 


Les femmes se sont élancées les premières.

 

La Russie, l’Espagne, la Pologne, l’Italie et la France étaient représentées.

 

La première barre était placée à 60 cm, elle est ensuite montée de 10 cm en 10 cm jusqu’à 90 cm puis de 5 cm en 5 cm.
Début facile pour toutes les patineuses.
Mallaury et Maëliss ont fait le choix des impasses jusqu’à la barre des 1 m.

 

Arrivées à cette hauteur psychologique, elles n’étaient plus que quatre.

 

La française Maud Oguey et la russe Natalia Krikova ont rejoint les deux représentantes de l’Equipe de France.

 

Seules les françaises ont passé le mètre s’assurant le podium tricolore.

 

105 cm, la marge diminue mais les trois sauteuses passent au premier essai.
A 110 cm Maud, la jeune patineuse des Dragon Riders ne parvient pas à passer laissant seules Maëliss et Mallaury qui ont toutes les deux continué leur parcours sans faute.
C’est à 115 cm que les premières barres tombent pour les deux membres de l’Equipe de France. Toutes deux échouent à leur premier essai. Maëliss met la pression en passant au deuxième essai, Mallaury fait de nouveau tomber la barre et n’a plus qu’un seul essai. Son troisième saut ne sera malheureusement pas meilleur et elle laisse donc la victoire à Maëliss qui s’arrête à cette hauteur.


Classement :
1ère : Maëlyss Conan (1,15 m)

2ème : Mallaury Dubernet (1,10 m)
3ème : Maud Oguey (1,05 m)

 

Les hommes ont ensuite commencé leur échauffement. Les 21 sauteurs représentants le Mexique, le Paraguay, l’Argentine, la Belgique, l’Italie, la Pologne, la Chine, l’Arabie Saoudite, l’Espagne, la Russie et la France étaient prêts à en découdre.

 

Pour cette catégorie, la première barre est directement placée à 110 cm puis monte de 5 cm en 5 cm.
Le nombre de patineurs encore en compétition a progressivement diminué jusqu’à la barre de 135 cm, ils n’étaient plus que 4, Thomas Rataud, Flavien Du Peloux, Alexandre Fantuz (FRA) et Enrico Sordi (ITA).

Jusqu’à cette barre, Thomas a sauté 115 et 130 cm tandis que Flavien finissait lui aussi sa préparation en passant 120, 125 et 130 cm. Tous deux passant au premier essai à chaque hauteur.

La barre des 135 cm a mis Alexandre et Enrico en difficulté, le premier échouant à ses trois essais et le second passant à son 3ème.
Ils n’étaient donc plus que 3 à s’essayer à la barre de 140 cm. Thomas, premier à s’élancer a fait la démonstration de son talent en se permettant un 180° (demi-tour) en franchissant la barre. L’italien Enrico Sordi a lui aussi franchi cette barre au premier essai, ne se laissant pas impressionner par ses concurrents. Flavien a suivi la tendance en passant lui aussi du premier coup.
145 cm, à partir de là on passe dans une autre catégorie de sauteurs.

 

Une fois de plus Thomas montre qu’il en fait partie et passe aisément
Malgré une bonne technique, Enrico ne parvient pas à passer tout comme Flavien qui échoue à son premier essai. L’italien fait de nouveau tomber la barre tandis que Flavien choisi de prendre plus de vitesse et cela paye puisqu’il franchit la hauteur. Enrico en restera là, faisant tomber la barre à son troisième essai. Il s’adjuge une très belle troisième place.
C’est Flavien qui décide de monter à 147 cm. Thomas s’élance et passe à nouveau au premier essai. Son compatriote n’arrive pas à caler son impulsion et ne lève pas les jambes lors des deux premiers essais. Pour ne rien regretter il pousse très fort pour sa dernière chance et effleure la barre d’une roue, la faisant tomber. Il prend donc la seconde place du podium après un parcours presque sans faute.

 

Seul dans la course, Thomas veut monter plus haut. Il demande 150 cm et passe au premier saut. Le public est derrière lui pour qu’il monte encore et encore.

 

La barre est placée à 155 cm ! A peine quelques secondes de concentration et il s’élance à nouveau. Et à nouveau il passe ! Le public est déchainé, lui garde son calme.
Son objectif est clair ; égaler le record actuel de 160 cm. C’est donc la hauteur qu’il demande. La tension monte d’un cran. A son premier essai, il caresse la barre mais cela suffit à la faire tomber. Les deux autres essais ne seront malheureusement pas meilleurs et le record ne tombera pas ce soir.

 


Classement :
1ère : Thomas Rataud (1,55 m)

2ème : Flavien Du Peloux (1,45 m)
3ème : Enrico Sordi (1,40 m)

 

C’est donc un sans faute pour les quatre membres de l’Equipe de France qui repartent avec les premières et secondes places chez les femmes et les hommes malgré la pression des autres patineurs tout au long de la compétition.

 

Reste à espérer que d’autres étapes seront organisées afin de revoir un beau spectacle ...

 

 

Partenaire officiel
Partenaire officiel